24 novembre 2016
LES VOIX INTÉRIEURES : NOUVEL ALBUM DISPONIBLE MAINTENANT

Aux côtés de Michael Néron (coréalisation, prise de son et mixage) et Michel Bélanger (direction artistique), il approche l’essentiel, faisant de nous les témoins des liens secrets qui existent entre son piano et lui. De ce qui était à l’origine des maquettes, ses complices et lui ont choisi de faire des pistes définitives, privilégiant un album « joué » en toute liberté, riche d’un émouvant lâcher-prise.

Ces voix intérieures nous soufflent d’abord Perdue et retrouvée, qui devait figurer sur Les chemins ombragés mais qui, de fait, avait été égarée avant d’être « retrouvée », à temps pour ouvrir le présent opus!

On se laisse bientôt gagner par Petite nostalgie, créée avec une pensée pour son ami Jacques Lacombe, chef de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et de l’Opéra de Bonn, en Allemagne, avec lequel André Gagnon a beaucoup travaillé et qui lui a dit un jour aimer l’entendre jouer en LA bémol, tonalité dans laquelle a été composée la pièce en question. Suivront Presque improvisée, qui de fait est née en studio, alors que le pianiste jouait ce qui lui passait par la tête pendant que Michael Néron installait les micros, ou encore Fin d’après-midi, qui traduit combien l’artiste aime ce moment de la journée, qui marque en douceur la fin de quelque chose et le début d’autre chose.

Compassion, elle, a été composée à l’invitation du producteur d’André Gagnon au Japon, Mitsuo Takaku, suite au tsunami qui a frappé l’archipel nippon en 2011. Encore jamais endisquée, elle trouve sa place ici, hommage aux habitants de ce pays où le pianiste a connu des tournées triomphales et où il a toujours de nombreux admirateurs – Les voix intérieures paraîtra d’ailleurs là-bas en 2017.

S’il comporte surtout des échappées au piano, morceaux introspectifs livrés comme on confie un secret, Les voix intérieures compte aussi quelques pièces orchestrées. Pour cor anglais, d’abord, où l’on entend cet instrument dont André Gagnon aime tant la douceur, et pour lequel il a convié en studio Pierre-Vincent Plante. Vient ensuite Pour Carla, pour et interprétée par la violoncelliste Carla Antoun, dont le compositeur dit qu’elle sait admirablement faire « pleurer » son instrument.

Le parcours se referme avec Aria, créée il y a trente ans, dans laquelle on pourrait voir la synthèse de toute une oeuvre : l’orchestration y est riche, on y entend notamment le violoncelle de Guy Fouquet et la voix de Catherine Robbin, mais aussi les synthétiseurs de Scott Price. André Gagnon ne joue pas sur Aria, d’ailleurs, comme s’il lui avait donné son impulsion avant de se retirer, sur la pointe des pieds, pour laisser la musique vivre d’elle-même.

ANDRÉ GAGNON – LES VOIX INTÉRIEURES
Un tout nouvel album en prévente maintenant
En magasin le 25 novembre 2016



14 novembre 2016
ANDRÉ GAGNON NOUS OFFRE LES VOIX INTÉRIEURES

C’est comme s’il venait poser des notes sur les tableaux de cette fin d’automne. Six ans après Les chemins ombragés, André Gagnon offre à son public Les voix intérieures, un parcours intimiste et méditatif, dix pièces – dont neuf inédites – comme autant d’histoires contées à l’oreille.

Le pianiste et compositeur, à qui l’on doit plus de cinquante albums, l’opéra Nelligan (sur un livret de Michel Tremblay) et des dizaines d’incursions musicales au cinéma et à la télévision, approche ici l’essentiel, faisant de nous les témoins des liens secrets qui existent entre son piano et lui. Un album riche d’un émouvant lâcher-prise, en prévente maintenant et en magasin le 25 novembre.

ANDRÉ GAGNON – LES VOIX INTÉRIEURES
Un tout nouvel album en prévente maintenant
En magasin le 25 novembre 2016



12 mai 2015
ANDRÉ GAGNON: HISTOIRES RÊVÉES DISPONIBLE EN VERSION REMIXÉE ET REMASTÉRISÉE DÈS AUJOURD’HUI!

Cet album unique d’André Gagnon remportait le Félix du meilleur album instrumental de l’année 2002. Le pianiste est accompagné d’un orchestre de plus de 40 musiciens sous la direction de Jacques Lacombe. Une œuvre exceptionnelle captée par James Lock, le réputé preneur de son de musique classique.

Avec l’aide de Michael Néron, André Gagnon a voulu remanier l’opus, l’affiner, lui donner une nouvelle vie. Il nous présente ainsi une version entièrement remixée et remastérisée d’Histoires Rêvées.

Un album accompli où l’on y entend notamment les pièces Épilogue, Chanson sans paroles, Fin de bal, et Élégie jouée par le violoniste Jonathan Crow.

À écouter et réécouter.



09 mai 2014
1 VOIX 2 PIANOS ENFIN DISPONIBLE

Enfin! Le fameux 33 tours de Claude Léveillée est maintenant numérisé.

Les deux pianos ce sont ceux de Claude Léveillée et d’André Gagnon. La voix c’est celle de Nicole Perrier. 1 VOIX 2 PIANOS, c’est un succès immédiat lors de sa sortie en 1967. Plus que tout, 1 VOIX 2 PIANOS c’est un incontournable de la musique populaire québécoise. Dans la continuité de l’album Léveillée-Gagnon, l’œuvre du grand compositeur entrelace les genres et les styles, touchant au pop jouant au jazz tout en sinuant gaieté et mélancolie. Assistés de musiciens de très grand calibre (dont Lee Gagnon, Buddy Hampton et Frank Vogel), Léveillée, Gagnon et Perrier nous offrent via 1 VOIX 2 PIANOS des créations impérissables et inoubliables. On peut y entendre plusieurs pièces marquantes, telle la magnifique Une nuit ou la célèbre Un retard, qui fut – on s’en souvient – le thème musical de la populaire télésérie Le Monde de Marcel Dubé. Il y a aussi des perles comme Jigue & Jazz ou Grande valse fofolle qui révèlent la très grande complicité artistique de ces deux titans du piano que sont Claude Léveillée et André Gagnon. 

À découvrir encore et toujours…



31 mars 2014
UN PRIX JUNO POUR L'ALBUM LETTRES DE MADAME ROY À SA FILLE GABRIELLE

Félicitations à Marie-Nicole Lemieux, André Gagnon, Michel Tremblay et l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières dirigé par Jacques Lacombe pour leur prix au JUNO Awards dans la catégorie Album classique de l’année – performance vocale ou chorale, pour l’album Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle. Marie-Nicole Lemieux a d’ailleurs gagné le prestigieux prix Opus d’interprète de l’année en janvier dernier pour sa magnifique interprétation.

Avec cette suite opératique de six pièces, Michel Tremblay, André Gagnon et Marie-Nicole Lemieux mettent en lumière une relation fondatrice dans la vie de Gabrielle Roy, une des plus importantes écrivaines francophones du vingtième siècle. Un album incontournable!



05 septembre 2013
LA RENCONTRE DE MARIE-NICOLE LEMIEUX, ANDRÉ GAGNON ET MICHEL TREMBLAY

Où es-tu Gabrielle?
Que fais-tu?
Et sous quels cieux, sous quels nuages
Promènes-tu tes angoisses?
Où es-tu Gabrielle?
Que fais-tu?
Et en quels lieux vas-tu cacher ton mal
de vivre et tes peines?


C’est en ces mots que, selon l’imaginaire de Michel Tremblay, la mère de Gabrielle Roy s’adressait à sa fille alors qu’elle étudiait l’art dramatique à Paris et à Londres. La parution de Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle, une suite opératique de six pièces, marque la réunion du dramaturge québécois et du compositeur André Gagnon qui, en 1990, érigeaient ensemble un monument à la mémoire du poète Nelligan avec l’opéra du même nom.

Ces Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle constituent une œuvre singulière, en ce sens où les textes de Tremblay sont à la fois enracinés dans une réalité historique, puisque la mythique écrivaine manitobaine et sa mère ont bel et bien correspondu pendant son séjour en Europe, et dans la fiction, puisque le parolier a créé de toutes pièces le contenu de ces lettres.

Le duo songeait depuis plusieurs années à offrir de nouveau pareil traitement grand luxe à une figure incontournable de la littérature canadienne-française. Celle de Gabrielle Roy s’impose alors qu’André Gagnon est plongé dans l’œuvre de l’auteure de Bonheur d’occasion, dont il lira tout. Michel Tremblay et André Gagnon ambitionnent d’abord de concevoir un échange de lettres entre les deux femmes avant de convenir, sous les conseils du maestro Jacques Lacombe, d’adopter uniquement le point de vue de la mère. Seule à la fenêtre, Mélina rédige pour Gabrielle des mots simples et puissants qui résonnent dans le vide béant laissé par son absence à une époque où le voyage à l’étranger n’est pas encore le rite de jeunesse qu’il est devenu aujourd’hui.

La contralto de renommée internationale Marie-Nicole Lemieux incarne, de sa voix distillant à la fois inquiétude, mélancolie et admiration, cette femme partagée entre la douleur de la solitude (Courte semaine) et le bonheur de savoir sa fille partir à la rencontre du monde (Surtout). Les fidèles lecteurs de Tremblay reconnaîtront au passage certaines des préoccupations habituelles de l’écrivain, qui renvoie dos à dos dans Miroir déformant le portrait que Roy peignait de sa famille dans ses romans et le regard que sa mère a pu porter sur ce portrait. L’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, sous la direction de Jacques Lacombe et selon des orchestrations signées Gilles Ouellet, épousent somptueusement les états d’âme de ce personnage riche.

Avec Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle, Michel Tremblay, André Gagnon et Marie-Nicole Lemieux mettent en lumière une relation fondatrice dans la vie d’une des plus importantes écrivaines francophones du vingtième siècle et ouvrent une belle porte d’entrée sur une des œuvres majeures de notre époque.



11 juin 2013
IMPRESSIONS D'ANDRÉ GAGNON DE RETOUR EN MAGASIN

Auparavant indisponible en version physique (épuisée), Impressions d’André Gagnon est de retour en magasin à la demande du public et des audiophiles.

Sortie en 1983, l’œuvre du compositeur comprend neuf créations dont les mémorables «Comme au premier jour», «Après la pluie» et «Déjà septembre». C’est en terre britannique qu’André Gagnon élabore cet opus universel. Avec l’Orchestre National Philharmonique de Londres dirigé par Douglas Gamley, l’album est enregistré au célèbre studio Abbey Road puis mixé au Air London Studio de George Martin.Plusieurs artisans notables de la musique ont participé au projet dont le brillant harmoniciste Tommy Reilly. Impressions constitue un moment marquant de la carrière d’André Gagnon. Avec ce projet, le compositeur adopte un nouveau langage musical, fin et posé, livrant des morceaux introspectifs, intimistes et accrocheurs, explorant une musique moins rythmée et plus profonde. 

Impressions c’est aussi l’œuvre à l’origine de la prodigieuse histoire d’amour entre le Japon et André Gagnon, un amour qui mènera le compositeur au Pays du Soleil Levant et au Pays du Matin Calme où il connaîtra succès et gloire.



07 décembre 2012
LÉVEILLÉE - GAGNON : LE RETOUR D'UN CLASSIQUE

La demande était grande pour le retour de ce trésor de la culture musicale québécoise et elle est enfin comblée! Cette œuvre du compositeur et pianiste Claude Léveillée demeure un des albums les plus intéressants de la musique québécoise. Produit en 1965, Léveillée-Gagnon imprime un nouveau genre dans la culture populaire. Signé jazz, l'opus étonne et entraine en nous offrant deux pianos et une conversation musicale entre deux géants de la musique et du piano, Claude Léveillée et André Gagnon.

«ENFIN LÉVEILLÉE-GAGNON!»
Jean-Christophe Laurence, La Presse

«Quel plaisir de pouvoir entendre ce disque dans toute sa beauté…Le son de la réédition est d'une grande clarté, tout en gardant cette sonorité typique des studios des années 1960, si chaleureuse et enveloppante.»
Mathieu Charlebois, L'Actualité

«Produite en 1965, cette œuvre de Léveillée, remonte à près de 50 ans, mais a de quoi susciter encore l'émerveillement.»
Pierre O. Nadeau, Journal de Québec

«…cet album proprement historique mais longtemps indisponible connaît enfin les honneurs de la réédition.»
Stanley Péan, Voir

«C'est magique...C'est magnifique...À se procurer.»
Josée Bourassa, Chez nous le matin, Première Chaîne

«J'ai découvert ici un trésor de la musique québécoise. Une communion entre deux grands hommes au piano, dans un jazz très 60's, doux et combien réconfortant!»
Patrick Grégroire, Info Culture

«Bref, un opus qui, grâce aux merveilles de la technologie, s'avère encore très actuel.»
Benoît Bilodeau, L'Éveil



09 novembre 2012
L’ALBUM INTÉGRAL LÉVEILLÉE-GAGNON DISPONIBLE EN VERSION REMASTÉRISÉE

La demande était grande pour le retour de ce trésor de la culture musicale québécoise et elle est enfin comblée! Léveillée-Gagnon est maintenant disponible!

Cette œuvre du compositeur et pianiste Claude Léveillée demeure un des albums les plus intéressants de la musique québécoise.

Produit en 1965, Léveillée-Gagnon imprime un nouveau genre dans la culture populaire. Signé jazz, l'opus étonne et entraine en nous offrant deux pianos et une conversation musicale entre deux géants de la musique et du piano, Claude Léveillée et André Gagnon.

Les meilleurs du jazz de l'époque viennent alimenter l'énergie et la liberté de Léveillée et Gagnon. Nicole Perrier (voix), Don Abib et Roland Desjardins (contrebasse), Nick Ayoub (sax/clarinette), Gord Fleming (accordéon), Yvan Landry (vibraphone) et Roger Simard à la batterie, participent de cet imposant et mémorable opus.

Des pièces telles que Douze II, Rupture I, Carrousel, Baie-Des-Sables et un instrumental du célèbre Frédéric, témoignent d'une époque en ébullition et d'une œuvre de qualité toujours d'actualité.



08 décembre 2011
L'ESPRIT DES FÊTES AVEC ANDRÉ GAGNON

Dès les premiers flocons de décembre, l’atmosphère féerique des Fêtes apparaît. Que ce soit en admirant le tapis blanc à l’extérieur, en s’emmitouflant de couvertures devant un feu de foyer ou en décorant le sapin de Noël, chaque petit moment se doit d’être accompagné d’une musique enveloppante qui rappelle la magie des Fêtes.

Le dernier album de Noël d’André Gagnon, Dans le silence de la nuit, est le meilleur moyen pour que cette ambiance imprègne vos chaumières!

Vingt années se sont écoulées depuis la sortie de son premier album des Fêtes, Noël, qui s’est retrouvé sous le sapin de plus de 200 000 personnes.

Dans le silence de la nuit, un joyau qui regroupe onze des plus grands classiques de Noël. Ils ont tous été revus, orchestrés et arrangés par ses acolytes Maestro Jacques Lacombe et Marc Beaulieu. Pour ajouter à la féerie, plusieurs de ces pièces sont interprétées avec l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières.

SPECTACLES :

08 DÉC. (20H) Piano Solo – COMPLET
Salle Harold-Shenkman – Ottawa, Ontario, Canada

14 JANV. (20H) Piano Solo – COMPLET
Centre Culturel de Beloeil – Beloeil, Québec, Canada

09 MARS (20H) – Piano Solo
Théâtre Palace Arvida – Saguenay, Québec, Canada
Billets

10 MARS (20H) – Piano Solo
Salle Desjardins/Maria-Chapdelaine – Dolbeau-Mistassini, Québec, Canada
Billets



27 octobre 2011
ANDRÉ GAGNON - DANS LE SILENCE DE LA NUIT

Près de 20 ans après la parution de Noël écoulé à plus de 200 000 exemplaires, André Gagnon dévoile Dans le silence de la nuit. Le pianiste fait à nouveau surgir la beauté des Fêtes avec sa musique enveloppante, compagne parfaite des douces et blanches soirées d’hiver. Élégamment, André Gagnon interprète des classiques de Noël qu’il a revus, orchestrés et arrangés avec ses acolytes Maestro Jacques Lacombe et Marc Beaulieu. Un parcours musical de douze pièces, dont plusieurs magnifiquement interprétées par l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, qui inspire la sérénité et le recueillement. On y retrouve également une œuvre originale intitulée Un duo pour Noël, performée aux côtés de la violoncelliste Carla Antoun.

En septembre 2010, le compositeur rompait 7 ans d’absence sur disque en lançant Les chemins ombragés, retrouvant aussi la scène et le public québécois lors d’une tournée qui l’a mené aux quatre coins du Québec. Un retour marqué par la certification or de l’album pour la vente de 40 000 disques et par le Félix du meilleur album instrumental reçu à l’Autre gala de l’Adisq 2011, une quatorzième statuette en carrière pour André Gagnon.

Pour clore cette période faste, le pianiste offre le plus beau des cadeaux pour Noël : Dans le silence de la nuit un album intemporel, réconfortant, qui nous accompagnera année après année pour célébrer les Fêtes.



04 octobre 2011
L'ALBUM NEIGES D'ANDRÉ GAGNON DISPONIBLE EN CD

En 1975, André Gagnon lançait l’album Neiges. La pièce Wow était, à l’international, un hymne à la danse et au disco en étant plusieurs semaines au palmarès Billboard (1976). L’artiste lui-même sera témoin de cette effervescence mondiale un soir de fête quelque part en Europe où une foule dansait sur les rythmes de sa chanson. Wow était un culte de la fête, de la nuit et du disco de partout.

Lors de son apparition à Tout le monde en parle l’hiver dernier, on rappellera au Québec que Neiges est mythique, classique et intemporel. L’album, en demande croissante depuis, est aujourd’hui de nouveau disponible en version physique (cd), plus de 35 ans après sa sortie originale.

Neiges c’est aussi les succès Ta samba, Dédéthoven et Flashback ainsi que Chanson pour Renée Claude, un hommage à son amie et le fameux Petit concerto pour Carignan et orchestre qu’il compose pour Jean Carignan, l’un des meilleurs violoneux au monde.

André Gagnon n’a pas fini de faire rêver ; ses deux nominations au prochain gala de l’ADISQ ; album de l’Année-Meilleur vendeur et album de l’Année-Instrumental pour son dernier disque Les chemins ombragés certifié or, prouvent que l’artiste est là avec la même intensité qu’avant. En plus de cette lancée, André Gagnon nous offre un nouvel album de Noël, Dans le silence de la nuit disponible le 1er novembre prochain.



23 septembre 2011
UN PRIX POUR ANDRÉ GAGNON ET LA RÉÉDITION DE NEIGES EN CD

Le lundi 19 septembre la SPACQ (Société Professionnelle des Auteurs et des Compositeurs du Québec) dévoilait ses lauréats 2011. Lors de ce Gala, André Gagnon s’est vu remettre le prix « Robert-Charlebois – Auteur-compositeur pour son rayonnement à l’étranger ».

Cet honneur s’ajoute à celui réservé par Guy A. Lepage lors de son émission Tout le monde en parle où pour souligner la carrière phénoménale d’André Gagnon, l’animateur présentait un condensé des plus grands succès du pianiste et compositeur, dont ceux de l’album Neiges. L’impact fut immédiat et Neiges se retrouva le soir même au sommet des ventes numériques. Le 4 octobre prochain, cet album vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires dans le monde sera de nouveau disponible en CD, l’occasion parfaite de redécouvrir ce classique, récipiendaire du Juno de l’album le plus vendu au Canada, qui comprend notamment l’immortelle Wow, succès disco qui occupa les premières positions au Billboard en 1976 pendant pendant 24 semaines!



21 septembre 2011
NOS ARTISTES EN NOMINATIONS AU GALA DE L'ADISQ

Nous sommes heureux de vous présenter nos artistes et leurs collaborateurs en nominations au 33ème Gala de l'ADISQ :

Daniel Bélanger : "Spectacle de l'année - Auteur-compositeur-interprète", Daniel Bélanger et Gabriel Pontbriand pour "Metteur en scène de l'année", Gabriel Pontbriand pour "Concepteur d'éclairage de l'année"et Marc-André Duncan et François Poirier pour "Sonorisateur de l'année"

Belles-Soeurs : Michel Tremblay, René-Richard Cyr et Daniel Bélanger pour "Auteur ou compositeur de l'année" et Daniel Bélanger et Stéphane Aubin pour "Arrangeur de l'année"

Isabelle Boulay : "Interprète féminine de l'année", "Spectacle de l'année interprète" et Nicolas Labbé pour "Concepteur d'éclairage de l'année"

André Gagnon : "Album de l'année instrumental" et "Album de l'année - Meilleur vendeur"

Karkwa : "Groupe de l'année", "Artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec", "Spectacle de l'année - Auteur-compositeur-interprète", Marie tu pleures pour "Vidéoclip de l'année", Mathieu Parisien pour "Sonorisateur de l'année" et Mathieu Roy pour "Concepteur d'éclairage de l'année"

Pierre Lapointe : "Spectacle de l'année - Auteur-compositeur-interprète", "Album de l'année - Reprises", "Artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec" et "Metteur en scène de l'année"

Ariane Moffatt : "Album de l'année - Reprises"

Alex Nevsky : "Album Pop Rock" et "Révélation de l'année"

Audiogram : "Maison de disques de l'année", "Producteur de disques de l'année", "Maison de production de vidéoclips de l'année" et "Équipe de relations de presse"



11 juillet 2011
ANDRÉ GAGNON RÉCOMPENSÉ!

Les chemins ombragés d’André Gagnon est certifié disque d’or, une récompense décernée pour la vente de 40 000 unités! Il faut dire qu’il s’agissait d’un retour attendu, le pianiste n’ayant pas enregistré d’album depuis plusieurs années.

Paru en septembre 2010, Les chemins ombragés a été réalisé par André Gagnon et son collaborateur de longue date, le multi-instrumentiste Marc Beaulieu. Le compositeur y propose des pièces en solo et d’autres accompagné de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, dirigé par Jacques Lacombe.

L’artiste a aussi renoué avec la scène et le public québécois, lui qui a visité de nombreuses salles dans le cadre d’une grande tournée, qui d’ailleurs se poursuit: André Gagnon sera le 7 octobre à Sainte-Geneviève, le 22 octobre à Lévis (piano solo), le 1er novembre à Montréal (au Monument-National, dans le cadre d’un spectacle-bénéfice pour la Fondation Marie-Vincent), le 10 novembre à Rimouski et le 11 novembre à Rivière-du-Loup.

Il termine par ailleurs, ces jours-ci, l'enregistrement d'un album de Noël à paraître l'automne prochain.

«C’est un grand plaisir que je m’offre en revenant sur disque. J’espère que vous le partagerez avec moi», avait dit André Gagnon à la sortie de l’album Les chemins ombragés.

Un plaisir déjà partagé 40 000 fois!



16 septembre 2010
LES CHEMINS OMBRAGÉS #1 DES VENTES AU QUÉBEC!

Audiogram est heureuse d'annoncer que le nouvel album d'André Gagnon, "Les chemins ombragés" , est #1 des ventes au Québec et #7 au Canada à sa première semaine en magasins!



31 août 2010
ANDRÉ GAGNON PRÉSENTE LES CHEMINS OMBRAGÉS

Après sept ans d’absence sur disque, le pianiste André Gagnon reste fidèle à lui-même et propose de nouveaux morceaux sobres, élégants et romantiques, inspirés par la nature sauvage et humaine, desquelles il explore les sentiers clairs et obscurs. Brises caressantes et climats nuageux se succèdent en toute harmonie et quiétude sur ce nouvel album, celui de la maturité, intitulé «Les chemins ombragés». Des mélodies fluides et narratives, oscillant entre nostalgie et contemplation, que le pianiste joue en solo ou accompagné de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, sous la direction de Jacques Lacombe.

« C’est un grand plaisir que je m’offre en revenant sur disque. J’espère que vous le partagerez avec moi », dit André Gagnon, qui profite de la sortie de ce nouvel album pour faire un grand retour en concert. Absent des scènes québécoises depuis près de 14 ans, l’artiste de renommée internationale se fera un plaisir de visiter les quatre coins du Québec au cours de la prochaine année.

André Gagnon poursuit une carrière solo depuis les années soixante-dix, ayant également touché à la réalisation, à la composition de trames sonores pour le cinéma et la télévision, en plus d’accompagner diverses figures marquantes de la chanson, telles que Renée Claude et Claude Léveillée. Récipiendaire de nombreux prix, notamment des prix Félix pour l’album instrumental de l’année, André Gagnon s’est produit sur plusieurs grandes scènes du monde, développant un public particulièrement fidèle au Japon. Adepte d’une approche très accessible du piano, il n’en est pas moins un artiste polyvalent qui n’a jamais hésité à se mettre en danger dans des projets plus éclectiques: réalisation d’un album mettant en vedette les voix de 13 actrices québécoises (Elles chantent) ou mise en scène de grands spectacles populaires aux Francofolies de Montréal. André Gagnon ne repousse pas le mélange des genres, ni les collaborations les plus diverses, tout en poursuivant son parcours de pianiste soliste que nous avons le bonheur de retrouver sur ces chemins ombragés.



Les voix intérieures Histoires Rêvées (remixé et remastérisé) Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle Léveillée - Gagnon Dans le silence de la nuit Les chemins ombragés Piano solitude Histoires rêvées Hiver Printemps Automne Été Juliette Pomerleau Éden Au centre Molson (Live) Twilight Time Romantique Noël Des dames de coeur Comme dans un film Impressions Neiges

BIOGRAPHIE

1974 - Année-tournant, année phare, année-lumière pour André Gagnon que cette année 1974! Celui que tous ses proches appellent affectueusement Dédé a le bonheur d'acheter la maison qu'habitait le poète Émile Nelligan près du square Saint-Louis, au cœur même de Montréal. Mais surtout, après six albums de chansons populaires transcrites pour orchestre, une compilation et une douzaine de disques enregistrés à titre d'accompagnateur, André Gagnon lance SAGA, son premier album, composé uniquement...
PLUS D‘INFOS >>